24 mars 2021

Construire votre roadmap technologique en 6 semaines


Savez-vous quel est le principal écueil des entreprises innovantes ? L’absence de vision long terme.

Engagées dans une course à l’innovation, les entreprises ont la tentation de se lancer dans des micro améliorations pour remporter la compétition. Le risque étant de s’en tenir à une vision étriquée de son activité et de se priver d’une démarche durable d’innovation.

La roadmap technologique fait partie des outils de management de l’innovation. À elle seule elle associe les objectifs stratégiques, la vision produit, les priorités de R&D et le plan d’actions.

Découvrez comment la mettre en place en 6 semaines seulement dans votre propre structure.

La roadmap technologique, de quoi parle-t-on ?

 

Définition de la roadmap technologique

Il s’agit d’un document visuel qui schématise et décrit de manière simplifiée l’itinéraire à parcourir pour atteindre les objectifs que vous vous serez fixés dans le cadre de votre stratégie. La roadmap permet de faire le point sur un projet. Elle contient l’ensemble des actions indispensables à mener et prend en compte à la fois la dimension RH, la part d’incertitudes inhérentes au projet ainsi que le planning.

Voici un exemple de roadmap technologique :

exemple de roadmap technologique ou feuille de route technologique
Exemple de roadmap technologique

A ce titre, la roadmap technologique doit être distinguée des autres roadmaps. La définition de roadmap désigne un outil qui permet de visualiser un projet dans sa globalité en y intégrant plusieurs dimensions. La roadmap technologique traite du développement des technologies et de leur déploiement.

Le terme s’applique donc à divers domaines et à différentes échelles : échelle d’un projet, de l’entreprise ou d’un domaine professionnel avec par exemple la roadmap des semiconducteurs. Il existe aussi des feuilles de route produit ou des feuilles de route stratégiques.

 

A quoi sert la roadmap technologique ?

Nous l’avons dit plus haut, la roadmap technologique facilite la vision d’ensemble d’un projet. Pour autant, ses qualités ne s’arrêtent pas là.

Il s’agit d’un :

  • Atout stratégique : construire une roadmap implique de prioriser ses projets technologiques d’innovation et de R&D et de s’assurer de l’alignement de tous avec la stratégie.
  • Outil de management visuel : elle permet de visualiser et de s’approprier les liens et dépendances entre les technologies.
  • Levier d’anticipation par la clarification des enjeux propres à chaque projet technique et l’identification des besoins futurs et des connaissances à créer.
  • Outil de communication avec l’ensemble des parties prenantes du projet. La roadmap facilite le suivi et la coordination en fournissant une vision partagée.
  • Atout collaboratif : à l’image du processus d’innovation, la roadmap technologique est transversale. Elle permet de faire du lien entre les différents enjeux et les différents services associés au projet. En ce sens, elle limite le risque de fonctionnement en silo de la R&D et crée des ponts entre technologie et business.
  • Outil évolutif : une roadmap a pour vocation d’évoluer avec votre entreprise. Elle devra être périodiquement revue et mise à jour en fonction de votre stratégie.

 

Les outils pour construire sa roadmap technologique

Comme pour toute mise en place d’un nouvel outil au sein d’une entreprise, la construction d’une roadmap technologique doit suivre un mode d’emploi précis.

 

Définir les objectifs SMART

Qu’est-ce qu’un objectif SMART ? Il s’agit d’un objectif Spécifique, Mesuré, Atteignable, Réalisable et Timé (ou temporellement défini). En bref, il s’agit de se fixer un objectif qualifié et quantifié.

Signification d'objectifs SMART

Voici deux exemples de formulation d’objectifs SMART issus de deux roadmap technologiques différentes :

Exemple 1. Feuille de route scientifique et technologique de l’ONERA 2019.

Parmi les objectifs SMART on trouve notamment « développer outils, méthodes, technologies, approches qui permettront de rendre possible l’autonomie de tout type d’aéronef et son insertion dans son environnement […] ; de définir et démontrer le niveau de sécurité à atteindre ou déjà atteint. »

Exemple 2. Feuille de route du CNRS pour la science ouverte (2019).

Un des objectifs stratégiques porte sur « Faciliter la fouille des textes et des données avec le développement des infrastructures, des outils et des compétences permettant l’analyse de contenus scientifiques en toute indépendance. »

 

Définir les produits ou services ciblés pour atteindre vos objectifs

Dans cette phase d’idéation, vous n’êtes pas seul-e ! N’hésitez pas à y associer vos collaborateurs. Si vous doutez encore du potentiel de l’intelligence collective en matière de performance, je vous invite à lire notre article dédié ou à regarder notre vidéo YouTube.

Si nous reprenons nos exemples d’objectifs SMART précédents, voici quels pourraient être les produits ou services associés.

Reprenons nos exemples de l’ONERA et du CNRS :

Exemple 1. Le produit (le livrable donc) sera un aéronef autonome et connecté

Exemple 2. Le livrable est une analyse de contenus scientifiques simplifiée et de qualité.

 

Décomposer vos produits ou services en briques fonctionnelles

Qu’est-ce qu’une brique fonctionnelle ? Issues de l’informatique, elles désignent l’ensemble des actions nécessaires pour mener à bien un projet. Chaque brique correspond à un micro-projet qui dispose de ses propres objectifs et ressources.

 

Caractériser les phases de réalisation de chacune des briques

Il existe 5 phases de réalisation différentes :

  • L’exploration : il s’agit de clarifier les actions à mener dans le cadre de cette brique fonctionnelle.
  • La transformation : concerne le fait de fédérer les équipes impliquées autour des actions à mener.
  • La construction : cette phase consiste à piloter l’action et à la mener à son terme à travers des livrables bien définis.
  • La structuration : vous sécurisez le projet en identifiant puis en prenant en compte les risques et les incertitudes.
  • La capitalisation: il s’agit de communiquer autour des actions menées et de faire un retour d’expérience dans une perspective d’amélioration continue.

Au-delà de ces 5 étapes, pensez également à positionner vos briques sur l’échelle de TRL, mais également à spécifier à chaque fois les livrables attendus et les incertitudes.

Chaque phase pourrait ainsi être représentée de la façon suivante pour être ensuite positionnée sur la roadmap entière.

exemple phase roadmap technologique

Prenons l’exemple de la feuille de route scientifique et technique de France Energies Marines. Pour la brique fonctionnelle « Caractérisation de la dynamique haute fréquence des ressources », sont indiqués :

  • Les objectifs technologiques : « fournir les données d’entrée intégrant la dynamique haute fréquence des ressources EMR (vent, vagues, courant, température) associée à la cinématique des vagues et à la turbulence pour le dimensionnement des systèmes. »
  • Les verrous scientifiques : « intégration de la dynamique haute fréquence inhérente à la cinématique des vagues, à la turbulence méso-échelle et aux courants de marée dans les modèles. Développement de modèles permettant de simuler les ressources sur des domaines/périodes temporelles suffisamment grands. »
  • Les livrables attendus : « modèles numériques capturant la physique nécessaire à la simulation de l’évolution à haute fréquence des ressources. Moyens de mesures de la variabilité haute fréquence des états de mer, du vent, du courant et de la température à incertitude minimale. »

 

Définir les actions à mener pour chaque phase

Pour chaque phase, il vous faudra identifier et collecter l’ensemble des informations relatives à votre projet. Parmi ces informations, un tri sera nécessaire afin de sélectionner les informations pertinentes.

Ensuite il s’agira d’acquérir les ressources indispensables à la mise en place de votre brique fonctionnelle : aurez-vous besoin d’un ordinateur supplémentaire ? De ressources bibliographiques ou d’un matériau spécifique ? Faudra-t-il prévoir une embauche pour cette phase ou mobiliser un-e collaborateur-rice e particulier ?

Une fois toutes les ressources mobilisées, vous pouvez vous engager dans la phase de développement. Elle consiste à concevoir le service ou le produit nécessaire. Les idées prennent forme et sont développées pour être ensuite exploitées sous la forme par exemple d’un cahier des charges ou d’un dessin technique.

A cette étape, ne négligez pas l’importance de protéger vos idées. Seulement après vous pourrez donner vie à votre livrable en le testant.

 

Mener des ateliers d’intelligence collective

Il s’agit d’intégrer à votre démarche des temps et des techniques de co-construction.

Pour cela, vous pouvez vous appuyer sur l’intelligence collective à travers la conception et l’animation d’ateliers d’intelligence collective. Ces temps peuvent se dérouler à distance ou en présentiel en fonction de votre contexte.

 

Pour être performante, une roadmap technologique doit être régulièrement revue et adaptée. Nous vous aidons à construire votre roadmap sur-mesure.

Place maintenant à notre programme pour construire votre roadmap en 6 semaines : suivez le coach !

 

Un programme en 6 semaines pour construire votre roadmap

Semaine 1 : Stratégie

Objectif : s’approprier la stratégie et la feuille de route de l’entreprise pour les 5 ans à venir (objectifs SMART)

Actions à mener : organiser une réunion avec les directeurs R&D et marketing et le growth hacker pour dégager les axes stratégiques et les traduire en objectifs smart.

 

Semaine 2 : Tendances

Objectif : établir les tendances de votre marché ainsi que les tendances technologiques

Actions à mener : explorer vos connaissances & technologies disponibles en internes et mener une enquête pour identifier les besoins des utilisateurs.

 

Semaine 3 : Créativité

Objectif : définir les produits et services à développer qui vont vous permettre d’atteindre vos objectifs

Actions à mener : atelier de créativité et de structuration des solutions à mettre au point pour atteindre vos objectifs.

 

Semaine 4 : Fonctionnalités

Objectif : définir les technologies et les fonctionnalités qui en découlent

Actions à mener : décomposer les produits et services en briques technologiques et fonctionnelles, identifier les liens et interrelations entre les briques technologiques.

 

Semaine 5 : Développement

Objectif : pour chaque brique positionner et caractériser les phases de développement

Actions à mener : ordonnancer le développement dans le temps.

 

Semaine 6 : Votre roadmap est prête !

Objectif : réalisation et formalisation de la roadmap

Actions à mener : communiquer sur la roadmap pour assurer sa légitimité et la réalisation.

 

Vous souhaitez optimiser et sécuriser votre démarche d’innovation ? Nous vous aidons à construire une démarche performante et pérenne.

La roadmap technologique est un indispensable de la boîte à outils Myriagone Conseil pour concevoir et mettre en œuvre un projet innovant. A ses côtés, vous trouverez bien d’autres outils que je vous invite à découvrir dans l’Atelier de l’Innovation.

Partager cet article

Auteur(s)
Aline Roche-Noury
Chargée de communication et développement
Contributeur(s)
Ophélie Laboury-Barthez

L’Atelier directement dans votre boîte mail! Chaque trimestre, Myriagone Conseil vous propose le meilleur de son Atelier de l’Innovation sous la forme d’une newsletter. Inscrivez-vous!

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Actualités