27 avril 2021

5 idées reçues sur l’innovation


Parce que l’innovation est au cœur de nos préoccupations, on a tendance à s’en faire une image réductrice. Par exemple, combien de personnes associent innovation en entreprise et start-up ? Si les start-up sont par définition innovantes, elles sont loin d’être les seules à innover pour se développer.

Les idées reçues ont la peau dure, nous le savons. C’est pour cela que ce mois-ci, dans l’Atelier de Myriagone, nous avons voulu déconstruire le mythe de l’innovation. Voici les 5 idées reçues qu’il est temps d’abandonner pour dynamiser votre capacité à innover.

Idée reçue n°1 – Pour innover, l’essentiel est d’avoir des idées

On commence fort avec cette première idée reçue qui est parmi les plus répandues.

Renoncez à l’impératif de créativité

La tentation, lorsque l’on parle d’innovation, est de vouloir commencer par générer des idées à tout va. En procédant de la sorte, le risque est surtout de générer une grande frustration.

D’abord, parce que la créativité ne supporte pas l’impératif. Si on vous met devant une feuille blanche en vous demandant de « créer des idées nouvelles », il est fort probable que vous soyez immédiatement bloqué-e.

C’est pourquoi nous vous disions ici qu’il ne suffit pas d’avoir des idées pour innover !

La créativité est une habitude qui se nourrit de curiosité, de fantaisie et d’audace.
Mark Raison in Stratégie et créativité

Ensuite, parce que quand bien même vos collaborateurs arriveraient à dépasser ce blocage, rien n’est plus frustrant que de donner des idées sans connaître leur devenir.

Les idées, point de départ du processus d’innovation

Si l’importance de la créativité en entreprise est certaine, l’innovation ne s’arrête pas là. Il s’agit d’un point de départ qui s’inscrit dans un processus plus large : le processus d’innovation.

Sans compter que les entreprises sont souvent démunies lorsqu’il s’agit de booster la créativité de leurs équipes. Là encore, on ne peut simplement inviter à créer des idées. La mise en place d’un cadre structurant et d’un environnement stimulant sont indispensables.

Pour nourrir la créativité de vos collaborateurs au quotidien et alimenter votre vision stratégique, nous vous proposons un espace d’inspiration en ligne en accès libre, la Myriagone des Curiosités.

Idée reçue n°2 – L’innovation est une course contre la montre

Quand je lis des articles sur l’innovation, j’ai parfois le sentiment d’un emballement. L’innovation serait une course et le temps qui passe une menace.

Rien ne sert de courir…

…Il faut prendre le temps d’innover. C’est le titre d’un article paru il y a quelques temps dans l’Atelier de Myriagone sur la slow innovation.

Cette posture est indispensable lorsqu’il s’agit d’innover. Pourquoi ? Parce que sinon vous risquez de mettre la charrue avant les bœufs. Concrètement, cela veut dire par exemple vendre un service ou un produit bancal, en décalage avec son marché, défectueux. Et admettons que ce soit un succès : comment faire pour continuer à innover après, dans la durée, sans dépenser une énergie (et des moyens) considérable ?

Les 3 temps de l’innovation

Mieux vaut prendre le temps d’innover lentement mais sûrement et j’ajouterais, durablement. Pour cela, il y a 3 temps à respecter :

  1. Le temps de comprendre : il s’agit d’explorer et de clarifier votre positionnement. En bref, quel type d’innovation souhaitez-vous créer ? Quelle sera votre valeur ajoutée ?
  2. Le temps de réfléchir : pour cela, pensez à la technique du cercle d’or de Simon Sinek. Quel est votre objectif ? Comment allez-vous le mener à bien et par conséquent que ferez-vous ?
  3. Le temps de structurer : à cette étape, il va falloir organiser vos forces et vos moyens pour arriver à produire une innovation au moment adéquat. Rappelez-vous que structurer permet de sécuriser votre processus dans la durée.
cercledor

Idée reçue n°3 – La valeur ajoutée d’une innovation est proportionnelle aux moyens engagés

Il s’agit d’une pensée magique : la capacité à innover de l’entreprise serait garantie par l’importance des moyens engagés qu’ils soient financiers, logistiques ou humains.

Se donner les moyens d’innover

Tableau interactif, espace de créativité en entreprise, logiciels collaboratifs, équipes dédiées…autant d’investissements qui portent à croire que d’importants moyens sont nécessaires pour mettre en place une démarche d’innovation.

Se donner les moyens d’innover ne signifie pas forcément d’engager des ressources colossales. Sinon cela exclurait de fait de nombreuses entreprises. Chez Myriagone Conseil nous avons coutume de dire que les potentiels d’innovation sont partout mais qu’il est nécessaire de les révéler et de les cultiver.

Pour découvrir les 8 principes de l’innovation frugale je vous invite à consulter notre article « Innover pour survivre, et si la frugalité était la clé ? »

Pensez innovation frugale

Avant d’engager d’importants moyens et si vous commenciez par regarder autour de vous ? L’innovation frugale se définit comme la création de valeur économique, sociale et écologique avec moins de ressources. Il s’agit de puiser dans son ingéniosité et sa résilience pour générer rapidement des solutions simples avec très peu de moyens.

Il s’agit d’un formidable levier qui favorise l’innovation des entreprises, indépendamment de leur taille ou de leur secteur.

Idée reçue n°4 – Innover c’est faire de la R&D

Saviez-vous que 20% seulement des innovations sont technologiques ? Une innovation peut être culturelle, sociale, managériale et bien plus encore. Parce que le champ de l’innovation est infini, innover n’est pas une activité isolée dans l’entreprise.

L’innovation est un processus transversal à l’entreprise

Loin de s’en tenir à un service R&D, l’innovation concerne toute l’entreprise. En ce sens, il s’agit d’une démarche globale, collective ; bref, il s’agit d’un processus transversal qui doit être structuré.

D’ailleurs, il suffit de lire la définition de l’innovation par l’Afnor pour constater que la dimension de processus est primordiale.

L’innovation devient plus transversale impliquant des compétences variées, le recours à des méthodes de créativité centrées sur les usages et enfin une flexibilité croissante des organisations.
Valérie Mérindol

Animer ce processus transversal est l’une des conditions pour cultiver la capacité à innover des entreprises. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la fonction de direction d’innovation devient un enjeu stratégique .

Transformer son potentiel d’innovation en un processus structuré

Il revient à chaque entreprise de définir son processus d’innovation aligné sur sa stratégie globale. Le processus d’innovation désigne toutes les étapes de maturation d’une idée pour la transformer en un service ou un produit innovant.

Par conséquent, le rôle de ce processus est crucial et multiple :

  • définir des objectifs clairs
  • coordonner les forces et les ressources
  • permettre une prise de décision éclairée
  • capitaliser sur les actions réalisées
  • suivre et accompagner la performance de l’innovation

Un processus d’innovation structuré et adapté au contexte de votre structure vous permettra de générer de l’innovation dans la durée.

Pour savoir comment créer un processus d’innovation efficient, rendez-vous ici.

Idée reçue n°5 – Innover, c’est réservé aux inventeurs

Ce sera la dernière des idées reçues sur l’innovation, mais pas la moindre. Alors, peut-on dire que l’innovation est l’apanage de certains profils ou de certaines fonctions ?

L’innovation n’est pas une question de fonction

La capacité à innover n’est pas l’apanage de certains profils ou de certaines fonctions. Justement parce qu’il s’agit d’un processus transversal.

Pour innover, une entreprise a besoin de profils complémentaires et pour cela elle peut s’appuyer sur des fonctions variées. Dans ce contexte, il est notamment important de bien comprendre la fonction de direction innovation. Elle ne concentre pas la capacité à innover, par contre elle est essentielle pour insuffler et animer la culture de l’innovation au sein d’une structure.

L’intelligence collective, formidable levier pour innover

atelier d’intelligence collective
Atelier d'intelligence collective au sein de Myriagone Conseil

Saviez-vous que la diversité au sein des équipes est un puissant levier d’intelligence collective et d’innovation ?

A condition d’en créer les conditions. Pour que cette équipe existe, collabore et génère de l’innovation il sera nécessaire de :

  • bénéficier d’un cadre sécurisant fondé sur la confiance
  • partager un but commun défini en amont
  • disposer d’un manager à l’écoute de façon objective

Processus transversal et vivant, l’innovation se redéfinit en permanence sous l’effet de ses innombrables traductions. C’est exactement pour cette raison que lorsqu’il s’agit de comprendre de quelles réalités l’innovation est le nom, on ne peut se contenter de mythes.

En déconstruisant les 5 idées reçues les plus répandues sur l’innovation, nous avons eu à cœur de vous partager également nos conseils et bonnes pratiques pour vous aider à mettre en place une stratégie d’innovation pérenne.

Comment mettre en place une stratégie d’innovation pérenne ? Misez sur le management de l’innovation.

Partager cet article

Auteur(s)
Aline Roche-Noury
Aline Roche-Noury
Chargée de communication et développement

Le Best-of de Myriagone

Découvrez les trois articles les plus lus de l'Atelier

Comment créer un processus d’innovation efficient ?

Lire

Le cahier de laboratoire, atout des entreprises innovantes

Lire

Une nouvelle norme Afnor pour accompagner les acteurs de l’innovation

Lire

Embarquement immédiat

Il est l’heure de partir pour un voyage dans l’imaginaire qui va vous inspirer !
Écouter le podcast
L’Atelier directement dans votre boîte mail! Chaque trimestre, Myriagone Conseil vous propose le meilleur de son Atelier de l’Innovation sous la forme d’une newsletter. Inscrivez-vous!

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Actualités