19 décembre 2019

Dirigeants, et si vous passiez de l’implication à l’engagement RSE ?


La RSE fait peur.

Pour de nombreux dirigeants, la Responsabilité Sociétale et Environnementale est synonyme de chemin glissant. Pourtant elle est devenue une composante indispensable de la stratégie d’entreprise.

En tant que cabinet de conseil en innovation, chez Myriagone Conseil, nous constatons au quotidien la prise d’importance de la RSE dans la stratégie des entreprises.

Pour développer leur performance sociétale et environnementale, celles-ci doivent opter pour une approche intégrée et globale. Elle est la clé de leur légitimité en tant qu’entreprise et de leur capacité à créer de la valeur ajoutée dans la durée.

Face à de telles évolutions, plusieurs questions s’imposent. Comment les dirigeants d’entreprise ont-ils fait face à ces nouvelles exigences ? Ont-ils réussi à adapter leur positionnement aux principes de la RSE ?

Comment la RSE contribue à votre légitimité en tant qu’entreprise ?

En 2019, l’entreprise doit être «celle par qui le changement arrive.». En matière d’engagement, les attentes des parties prenantes sont fortes. Selon l’étude Observatoire Wellcom du Sens d’octobre 2019 , 1 Français sur 3 attend des entreprises qu’elles agissent concrètement pour la société et la planète.

Manifester de l’intérêt pour des thématiques sociales, économiques et écologiques (telles que le climat, le genre, la discrimination, le handicap, etc.) ne suffit plus : les entreprises doivent mener des actions concrètes, cohérentes, régulières.

La Responsabilité Sociétale et Environnementale est devenue un facteur de légitimé pour les entreprises. En intégrant cette dimension à leur stratégie, elles ne véhiculent pas seulement une image positive : elles prouvent leur capacité à être un levier de transformation de la société au sens large.

Transformations principales de l'entreprise 2019
Graphique issu de l’article « Management bienveillant et RSE : ce que les jeunes générations attendent de l’entreprise » du 2/07/2019, The Conversation

82% des chefs d’entreprise sont impliqués dans une démarche RSE

Oui, les dirigeants d’entreprise ont bien intégré la Responsabilité Sociétale et Environnementale dans leurs plans d’actions. Ce pourcentage doit pourtant être relativisé : si 82% sont impliqués, seulement 18% sont engagés.

Issue d’une étude menée par BPI France Le Lab auprès de dirigeants de PME, la différence entre les deux pourcentages marque le fossé entre des dirigeants dits « empiriques » d’une part et d’autre part les « précurseurs ». Pour beaucoup d’entreprises la RSE reste encore trop souvent à l’état d’actions ponctuelles, qui sont plus de l’ordre de la démarche que de la stratégie.

Car si l’adoption d’une démarche est un bon point de départ, seule la transition vers une stratégie RSE globale permettra d’accélérer le développement des entreprises. L’approche stratégique offre en effet les 4 conditions nécessaires à cette accélération :

  • Rester cohérente avec son identité de marque
  • Produire de l’adhésion en interne par la co-construction
  • Se différencier du paysage concurrentiel en adoptant une posture innovante
  • Créer de la valeur ajoutée à toutes les échelles.

A titre d’exemple, les actions mises en œuvre chez Myriagone Conseil s’appuient sur une stratégie RSE émanant des valeurs de l’entreprise. L’engagement en faveur de l’accompagnement scolaire, de la création d’emploi en Région Occitanie, de la préservation de la biodiversité et de la production agricole raisonnée font écho à plusieurs de nos valeurs.

Un axe stratégique fort qui guide les actions aussi bien en interne qu’en externe. C’est ainsi que depuis octobre dernier, des paniers de légumes produits en agriculture raisonnée à Mauguio, à proximité de l’entreprise, sont livrés à chaque collaborateur un mardi sur deux.

 

Dans ce type d’actions, toute la difficulté consiste à ne pas faire pour dire, mais à s’assurer que l’action s’inscrit bien dans une stratégie pensée en amont, de façon cohérente et durable.

Néanmoins, ne négligez pas l’importance de la communication. Pilier de la Responsabilité Sociétale et Environnementale, elle contribue de façon significative à développer votre valeur ajoutée en tant qu’entreprise.

 

Faire le choix d’une stratégie RSE pour accroître sa valeur ajoutée

Communiquer sur votre stratégie RSE est un signal fort pour vos parties prenantes : non seulement vous les informez de votre positionnement, mais en plus vous les impliquez dans la construction de votre processus. Par là même, vous générez de la valeur ajoutée pour elle comme pour vous.

Premièrement, la communication permet de valoriser les étapes qui ont abouti à la co-construction de la stratégie. Vous renforcez ainsi l’adhésion aux projets mis en œuvre et l’implication de chacun.

La manière dont on parle de l’environnement a une incidence [...] sur l’avenir de la transition écologique.
Amel Allik

Ensuite, comme l’explique Amel Allik dans son interview pour Sircome, la façon de communiquer sur la RSE témoigne d’une prise de conscience des problématiques. C’est aussi l’occasion de faire connaître votre ADN et surtout d’aligner votre communication sur votre identité en tant qu’entreprise.

Enfin, en partageant vous expérience, vous ferez figure d’exemple auprès de l’ensemble de vos parties prenantes. Comme le rappelle Amel Allik, « tous ces discours orientent la manière dont on conçoit l’environnement, ses problèmes et ses solutions. La manière dont on parle de l’environnement a une incidence sur les attitudes, les comportements, les prises de décision, et finalement sur l’avenir de la transition écologique. ».

Qu'est ce que l'entreprise progressiste
Schéma issu de l'article "Au-delà de la RSE, l’entreprise progressiste", Gestion 2016/3 (Vol. 41), pages 24 à 29

En conclusion, à l’heure où les entreprises se dotent d’une raison d‘être, la Responsabilité Sociétale et Environnementale est un sujet important qui mérite d’être pensé, réalisé, communiqué.

Car la RSE ne contribue pas seulement à la légitimité des entreprises : elle est un levier de développement et de création de valeur ajoutée. C’est la raison pour laquelle en tant qu’entreprise, vous avez tout intérêt à évoluer vers une approche stratégique globale, intégrée à votre mode de gouvernance.

 

Pour construire une stratégie d’entreprise cohérente mais innovante, la première étape est de prendre du recul. La 2e étape ? Bénéficier d’une approche créative et structurante. 

m.alix
Partager cet article

L’Atelier directement dans votre boîte mail! Chaque trimestre, Myriagone Conseil vous propose le meilleur de son Atelier de l’Innovation sous la forme d’une newsletter. Inscrivez-vous!

Actualités